3.4 :: PERSPECTIVES EN IMPLANTOLOGIE

Processus

Pour les cas complexes de réhabilitation dentaire sur implants, les dentistes recourent aussi à des technologies numériques de reconstruction, de modélisation et de simulation en trois dimensions pour leurs études cliniques d’implantologie, de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale. Comme expliqué dans la reconstruction 3D par radiographie panoramique [voir chapître], il est possible de simuler virtuellement des mouvements mandibulaires ainsi que des déplacements des deux arcades de manière à optimiser les contacts occlusaux. Le couplage de la reconstruction 3D de l’anatomie occlusale à partir de l’imagerie médicale avec la simulation 3D de l’articulation orale et de l’occlusion dentaire laisse entrevoir la possibilité de concevoir et de valider des restaurations prothétiques dans un environnement totalement virtuel, sans aucun moulage.

Reste donc à intégrer les deux processus numériques praticien / prothésiste, de la chirurgie et de la technicité dentaire, pour aboutir à une chaîne numérique de réhabilitation orale sans rupture, depuis l’étude clinique jusqu’à la fabrication de la prothèse dentaire. En orthodontie, ce cap a été franchit, comme décrit dans la conception d’appareils orthodontiques. [voir chapître]

L’adoption massive des technologies numériques d’imagerie, de modélisation, de simulation et de contrôle, tant chez les dentistes que chez les prothésistes, va favoriser l’interopérabilité entre les outils numériques des deux parties, et donc rendre possible la co-conception entre les deux acteurs historiques de la réhabilitation dentaire.

Composants numériques mis en œuvre :

Chez le dentiste
- Système de radiographie numérique panoramique.
- Logiciel de reconstruction 3D de l’anatomie occlusale.
- Logiciels de simulation et de placement des implants.

Chez le prothésiste
- Logiciel de modélisation 3D des restaurations.
- Logiciel de simulation de l’articulation orale et de l’occlusion dentaire.
- Système de fabrication des structures en bonne matière.
- Système de fabrication des modèles de validation d’occlusion lors de la pose manuelle du cosmétique de finition esthétique.

Avantages :
- Pour les cas complexes, chirurgiens dentistes et maîtres prothésistes travailleront en étroite collaboration pour apporter la meilleure solution de réhabilitation au patient.
- La proximité culturelle et géographique sera un atout face à la concurrence des industriels du dentaire.

Inconvénients :
- Nécessité d’une bonne maîtrise des outils CFAO et des échanges de données de qualité.
- La multiplicité des solutions chez les dentistes et un modèle commercial captif chez les fournisseurs de solutions risquent d’engendrer des surinvestissements chez les prothésistes.

3.1 :: Fabrication de modèles calcinables
3.2 :: Fabrication bonne matière
3.3 :: Processus en cours d'initiation
3.4 :: Perspectives en implantologie

Page suivante
haut de page