:: IMPRESSION 3D


:: Principe général de fonctionnement des procédés de modelage
-- par dépôt en jets multiples


L’objet ou la série d’objets sont construits sur un plateau. Une tête d’impression comprenant plusieurs buses se déplace sur le plan horizontal et projette de manière sélective le matériau pour construire chaque couche de la pièce. Pour réaliser une autre strate, le plateau descend de la valeur de l’épaisseur de la couche suivante, puis une nouvelle couche de matériau est déposée. Il y a autant de cycles que de nombre de couches nécessaires pour obtenir l’objet. La fabrication d’un objet ou d’un ensemble d’objets nécessite la construction d’un support pour que les parois ne s’effondrent pas. Ces supports sont réalisés avec un matériau soluble, ce qui facilite leur suppression, dans un bain ou par projection d’une solution liquide. Les pièces obtenues sont utilisées comme modèles pour la fonderie à cire perdue.


Deux techniques d’impression 3D sont proposées :

1 :: Procédé : injection de cires
Les couches successives (de 13 à 76 µm) sont créées par l'injection simultanée de deux cires, celle du modèle et une autre qui sert de support de construction. Un surfaçage par fraisage est réalisé après chaque génération de couche pour obtenir une bonne planéité et améliorer la précision des pièces obtenues. Un test automatique de bon fonctionnement des buses est réalisé après chaque passage sur une bande de papier. La cire support est éliminée par dilution dans un bain de solvant élevé en température.


Fabricant : Solidscape
Machines disponibles en France pour le dentaire : D66 et D76
Avantages :
----- Facilité de mise en œuvre : support de construction généré automatiquement.
----- Modèles en cire d'une très grande finesse et précision
Inconvénients :
----- Temps de fabrication important, même pour des pièces de petites dimensions.

2 :: Procédé : injection de résines et polymérisation par UV
Les couches successives (de 16 à 32 µm) sont créées par l'injection simultanée de deux résines, celle du modèle et une autre qui sert de support de construction. A chaque couche déposée, une source UV est utilisée pour solidifier par polymérisation la résine photo-sensible. La résine support est éliminée par dilution dans un bain de solvant élevé en température ou par jet d’un solvant. Les objets finis sont ensuite nettoyés puis mis au four pour finaliser la polymérisation.


Fabricants : 3D Systems et Objet Geometries.
Machine disponible en France pour le dentaire : ProJet 3000 DP de 3D Systems.
Avantages :
----- Facilité de mise en œuvre : support de construction généré automatiquement.
----- Productivité : jusqu’à 160 éléments ou 20 châssis par plateau.
Inconvénients :
----- Chaque machine est paramétrée pour un seul matériau.
----- Coût élevé du matériau dédié.
----- Les têtes d'impression ont tendance à se boucher quand la machine est peu utilisée. Il faut donc prévoir un contrat d’entretien ou apprendre à déboucher soi-même les têtes d’impression.

Page suivante
haut de page